Génédinant
Groupe d'échange et d'entraide pour la généalogie dans la région dinantaise

LES FOUILLES DE LA RUE SAINT-JACQUES (2)

24 janvier 2008 - Georges Degaudinne

Notre ami Jacques LECLERE termine son article sur le sujet par : "Pourquoi attendre sans rien faire, les dates d’ouverture des deux chantiers prévus (Place Patenier et Brasserie Stévenart) ? "

Marie VERBEEK, archéologue auprès de Archeolo-J, Service de l’Archéologie du Ministère de la Région wallonne, nous remercie pour l’intérêt porté à ce projet et nous donne toute explication quant à cette interrogation.

Les raisons pour lesquelles les travaux ne se poursuivent pas aussi rapidement que l’on pourrait espérer sont d’ordre général d’abord :

* l’archéologie prise en charge par les pouvoirs publics est l’archéologie dite "préventive" : on ne fouille que lorsque les vestiges sont détruits. On n’est sûrs qu’ils vont être détruit que lorsque le permis d’urbanisme est délivré. Avant cela, les projets peuvent changer, les avis être partagés (on ne veut pas d’un deuxième "Grognon"). Il y a donc un risque qu’un chantier reste ouvert trop longtemps (il est très cher de devoir remblayer une zone ouverte, si les travaux ne suivent pas directement nos recherches). On ne fouille donc pas pour le plaisir dès qu’une zone est accessible, mais uniquement lorsqu’on a la certitude que le sous-sol archéologique va être démoli.
* C’est d’autant plus vrai que l’archéologie, parent pauvre de la région wallonne, a des budgets très étriqués ! Pensez que pour l’ensemble de la province de Namur (villes de Dinant, Namur, Walcourt, Philippeville, Ciney, et toutes les campagnes, Zones d’activités économiques, routes, etc), seuls TROIS archéologues effectuent les recherches préventives et sont sensés étudier les sites mis au jour lors des travaux de construction. Dès lors, les nombreuses fouilles déjà menées à Dinant sont le fruit d’un choix qui n’a pu se faire qu’au détriment d’autre chose : pensez, que, si les fouilles du bas de la rue Saint-Jacques, de l’avenue Churchill et du cimetière des capucins ont pu être menées, ce n’est qu’au prix de n’avoir pas donné un seul coup de pioche dans le centre de Walcourt, ville au passé ô combien riche et intéressant, alors même que l’ensemble des places publiques y fait l’objet d’un terrassement drastique en vue de réaménagement !
Autant dire qu’il nous est impossible de prendre le risque de fouiller un site dont la destruction n’est pas absolument certaine. Ceci dit, Dinant faisant partie de nos priorités, n’hésitez surtout pas à nous faire part des moindres travaux qui auraient échappé à notre vigilance !

Maintenant, pour le cas particulier des deux sites qui retiennent votre attention (et bien entendu aussi la nôtre, rassurez-vous ! ) :

* Parking des Oblats (Brasserie Stévenart) : le permis d’urbanisme a été délivré avec une "clause archéologique" : le maître de l’ouvrage a le droit de construire à cet endroit à condition qu’il nous laisse 6 mois pour fouiller. Nous sommes actuellement en tractation avec lui pour les conditions et les planning d’intervention. Initialement prévues au 1er janvier, les fouilles devraient démarrer au 1er février. Nous nous feront un plaisir de vous y accueillir pour une visite à votre bonne convenance.
* Place Patenier : les projets définitifs ne sont pas encore connus et les travaux actuellement en cours à la Maison du Peuple empèchent toute programmation de chantier, puisqu’elles occupent une bonne partie de la place et que - à cet emplacement hautemement recherché par les automobilistes pour se garer - il est difficile d’y concevoir plusieurs chantiers...

Donc, rassurez-vous, nous veillerons à ce que ces recherches puissent s’effectuer dans les meilleurs conditions possibles !